Metal pour les jeunes et ceux qui le sont depuis plus longtemps que les autres!
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 DEEP PURPLE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Metalpapy
Metalzheimer
Metalzheimer
Metalpapy

Nombre de messages : 15749
Age : 63
Localisation : le trou noir
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeVen 2 Juin - 9:22


no comment...

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Banner10
Revenir en haut Aller en bas
http://metalpapy.fr
Beurk Rogers
Trou Duc' aux huiles essentielles
Trou Duc' aux huiles essentielles
Beurk Rogers

Nombre de messages : 23947
Age : 44
Localisation : www.rue des Boulets.con
Date d'inscription : 15/11/2008

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeVen 2 Juin - 10:03

Pourquoi "no comment"? je le trouve sympa ce clip...
Revenir en haut Aller en bas
Metalpapy
Metalzheimer
Metalzheimer
Metalpapy

Nombre de messages : 15749
Age : 63
Localisation : le trou noir
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeJeu 5 Oct - 13:32


beau clip mais musicalement pouet

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Banner10
Revenir en haut Aller en bas
http://metalpapy.fr
maynine
La Zen Attitude... Quoique !
La Zen Attitude... Quoique !
maynine

Nombre de messages : 25942
Age : 66
Localisation : Black Périgord
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeJeu 5 Oct - 14:53

Faut bien bouffer...

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Peacel10DEEP PURPLE - Page 12 Peacel12Tripatouillus Engendrus Bordelum et Retardum! DEEP PURPLE - Page 12 15_1_117
Revenir en haut Aller en bas
http://maynine.over-blog.com/
Helld (-|-) ween
Keeper of Helloween
Keeper of Helloween
Helld (-|-) ween

Nombre de messages : 53311
Age : 50
Localisation : Pumpkins Garden
Date d'inscription : 03/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeJeu 5 Oct - 17:40

Le clip est bourré de références aux albums de DP

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Petite11DEEP PURPLE - Page 12 Bannia13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/dbzik
Metalpapy
Metalzheimer
Metalzheimer
Metalpapy

Nombre de messages : 15749
Age : 63
Localisation : le trou noir
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeJeu 5 Oct - 22:50

oui, bon nombre de pochettes sont représentées. Au moins une quinzaine. Faut que je regarde à nouveau

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Banner10
Revenir en haut Aller en bas
http://metalpapy.fr
Beurk Rogers
Trou Duc' aux huiles essentielles
Trou Duc' aux huiles essentielles
Beurk Rogers

Nombre de messages : 23947
Age : 44
Localisation : www.rue des Boulets.con
Date d'inscription : 15/11/2008

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeVen 6 Oct - 10:05

J'adore ce clip. Est ce que le groupe jette un œil sur le passé? Se dirige t'il vers l'avenir?
Regarde t'il le passé avec admiration en prenant conscience qu'il a laissé une trace qui restera à l'infini?

Ou laisse t'il le passé derrière pour se diriger vers un autre genre musical? Ou tout simplement pour s'en aller?

Vous avez 2 heures...
Revenir en haut Aller en bas
maynine
La Zen Attitude... Quoique !
La Zen Attitude... Quoique !
maynine

Nombre de messages : 25942
Age : 66
Localisation : Black Périgord
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeVen 6 Oct - 10:21

Alooooors..... Idea

" Le sujet semble nous confronter à une impasse. Si je suis ce que mon passé a fait de moi, quelle liberté me reste-t-il? Est-ce à dire que je suis condamné à être toujours le même, tel que j'ai été, sans possibilité de me redéfinir, de me réinventer au gré des événements nouveaux qui peuvent arriver et en fonction du futur et non pas du passé? Mais si je ne suis pas ce que mon passé a fait de moi, comment penser alors le rapport à mon histoire? Comment se construire, évoluer, si ce n'est en intégrant ce passé que j'ai vécu? Comment avoir une continuité dans notre histoire si nous n'avons pas de rapport constructif à notre passé? On voit donc que le passé à un rôle ambivalent dans notre histoire et notre identité : il peut être perçu aussi bien comme ce qui me permet d'avancer comme ce qui m'en empêche, aussi bien comme un poids qui me retient et me tire en arrière que comme un ensemble de pierres me permettant de me façonner une identité stable.

Partie I.

Notre identité repose sur notre passé.
On pourra dans cette première piste développer l'idée que notre identité - le fait que je sois moi, que je reste moi - repose sur notre passé. Ce qui fait que je suis moi, ce qui fait ce que je suis, c'est d'abord en effet ce sentiment et cette certitude immédiats que j'ai d'être moi et personne d'autre. Ainsi, la conscience immédiate que j'ai de moi repose d'abord et avant tout sur la mémoire car c'est par la mémoire que je sais, par exemple lorsque que je reviens à moi le matin, que je suis moi. C'est donc la mémoire qui fait, comme le dit Locke dans L'Essai sur l'entendement humain, l'identité personnelle, que je suis moi, que je le sais et que je le reste.
La conscience est donc liée au passé. Il s'agit de savoir que j'ai été. Peu importe que la mémoire soit plus ou moins étendue, ce qui compte, c'est que je sache que j'ai été, que j'aie des souvenirs, peu en importe la quantité et même la qualité. Le passé désigne ici simplement un rapport au temps dans lequel nous savons qu'il y a eu un "avant". C'est ce qu'explique notamment Bergson dans La conscience et la vie.
Bien sûr, le passé ce sont aussi des souvenirs, des événements. Mon identité se constitue au fur et à mesure de ces événements qui écrivent mon histoire et influencent la personne que je deviens (voir Sartre - L'existentialisme est un humanisme) - de la même manière qu'au niveau collectif on peut dire aussi que ce sont les événements qui constituent les grandes caractéristiques d'une nation. On pourrait même intégrer dans ce passé un certain donné naturel qui peut aussi influencer ce que je suis ou deviens.
Donc je suis ce que mon passé a fait de moi car sans mémoire, sans passé pas d'identité. Lorsque je dis que je suis moi, aujourd'hui, cela signifie : le même que j'ai toujours été. C'est la continuité dans le temps qui nous permet d'accéder à notre identité. Toutefois, la formulation du sujet peut laisser entendre une part de passivité du côté du sujet : ce que mon passé a fait de moi, n'est-ce pas sous-entendre que nous subissons ce que nous devenons plus que nous le choisissons? Si tel est le cas, quelle liberté nous reste-t-il?

Partie II.

Nous ne sommes pas prisonniers de notre passé.
On pouvait donc dans un deuxième temps développer l'idée que nous ne sommes pas ce que notre passé fait de nous dans le sens où nous ne sommes pas prisonniers de notre passé. Celui-ci n'est pas un poids qui nous empêche d'avancer, qui nous déterminerait mais, quelque soit notre passé, nous restons libres et gardons la capacité à nous redéfinir et à nous réinventer.
L'enjeu est la manière dont nous pensons notre rapport au passé. La mémoire peut être, comme nous l'avons vu, définie comme un simple rapport au temps : savoir que nous avons été. Mais ce peut être aussi une quantité donnée de souvenir. En ce sens, elle peut en effet constituer un poids qui nous empêche d'avancer. Ce que je suis, c'est aussi ce que je veux être en me tournant vers le futur sans laisser le passé me retenir. En ce sens, l'oubli est nécessaire. Il ne s'agit pas de faire comme si nous n'avions pas de passé mais de le digérer, de le faire nôtre pour pouvoir avancer, sans nécessairement pour autant en garder une mémoire consciente. C'est en ce sens que Nietzsche exprime sa méfiance à l'égard de l'histoire et de la mémoire. Il n'y a de liberté et de bonheur possibles qu'à la condition d'entretenir une certaine dose d'oubli (Seconde considération intempestive).
Dès lors, nous ne sommes pas ce que notre passé fait ou a fait de nous car nous restons libres. Il n'y a pas de déterminisme dans le sens où nous serions nécessairement conduits à être tels ou tels par notre histoire. Ce que nous sommes aujourd'hui n'est pas nécessairement le reflet de ce que nous étions hier. Rétrospectivement certes nous pourrons toujours trouver dans le passé de quoi expliquer ce que nous sommes ou serons, mais au présent nous gardons la capacité à agir de manière totalement inédite et originale, c'est-à-dire sans rapport avec ce qui précède. C'est en ce sens que Bergson parle de liberté créatrice (La Pensée et le Mouvant).
Donc je ne suis pas ce que mon passé a fait de moi puisque je reste fondamentalement libre. Mais est-ce à dire que je peux faire table rase du passé? N'est-ce pas quand même le rapport que j'entretiens à mon histoire qui me permet de construire mon identité et d'avoir une certaine stabilité, continuité dans le temps? Ne peut-on pas dire alors que je ne suis pas ce que mon passé a fait de moi mais ce que je fais de mon passé?

Partie III.

La connaissance du passé permet de m’en libérer.
On pouvait enfin analyser ici le rapport que nous pouvons entretenir au temps sans le nier et tout en préservant notre liberté. Si notre passé ne nous détermine pas et que nous gardons notre capacité à changer, à évoluer, en un mot à être libres, pour autant on ne peut pas nier l'importance que notre passé a dans notre identité. Les événements, marquants ou pas, que nous vivons définissent notre personnalité, nos principes, etc... Pour autant, nous n'en sommes pas prisonniers puisqu'il nous appartient de décider ce que nous en faisons. Le passé devient alors histoire : ce qui importe ici est la manière dont nous nous le racontons et dont nous le pensons.
Ainsi, si une partie de notre passé peut être pensée comme un poids que nous portons et qui influence notre histoire sans même que nous ne nous en rendions compte, de manière inconsciente, il n'y a là aucune fatalité. A nous en effet de nous saisir de ce passé pour nous réconcilier avec lui et nous en libérer. Par la psychanalyse je peux en effet travailler mon inconscient pour transformer ce passé qui me pèse en une connaissance de moi-même qui me permet d'être ce que je veux. D'une manière générale, c'est donc la connaissance du passé, de mon passé, qui me permet de m'en libérer.
Ainsi, mon identité n'est jamais figée, elle s'écrit certes au fur et à mesure de mon histoire mais non pas dans le sens où celle-ci déterminerait le futur. C'est plutôt dans le sens où, dans la mesure où mon identité est en perpétuelle redéfinition, elle évolue au fur et à mesure de mon existence en intégrant le passé et en décidant librement du rapport que j'entretiens à lui, de la manière dont je le pense. Si, comme le dit Sartre dans L’Existentialisme est un humanisme: "l'existence précède l'essence", cela signifie donc bien que nous sommes ce que nous décidons d'être, ce que nous projetons d'être, certes au fur et à mesure de notre vécu - mais sans être déterminé par lui, sans être retenu par le passé mais au contraire en étant tournés vers l'avenir et c'est bien là le sens du mot projet.

Conclusion.

Je ne suis donc pas ce que mon passé a fait de moi. Certes, la mémoire est indispensable à l'identité. Mais nous ne devons pas la penser comme un frein, un poids, qui nous empêchent d'avancer et d'être ce que nous voulons être. Il nous appartient de l'utiliser pour nous projeter vers l'avenir sans être retenu dans le passé. Nous dirons alors plutôt que nous sommes ce que nous faisons de notre passé."


Et il m'a pas fallu deux heures hein ! Mr Green

(®️©️ Aïda N'Dyaé)

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Peacel10DEEP PURPLE - Page 12 Peacel12Tripatouillus Engendrus Bordelum et Retardum! DEEP PURPLE - Page 12 15_1_117
Revenir en haut Aller en bas
http://maynine.over-blog.com/
Manex Peio
Casse Couille Du Metal
Casse Couille Du Metal
Manex Peio

Nombre de messages : 4053
Localisation : DTC bien sur
Date d'inscription : 15/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeVen 6 Oct - 15:56

Crazy Crazy Crazy Crazy Crazy Crazy
Revenir en haut Aller en bas
DkPouille
Spirit of the Cherokee
Spirit of the Cherokee
DkPouille

Nombre de messages : 8506
Age : 54
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeSam 7 Oct - 18:04

Ma conclusion va être courte.
R.A.B Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
http://metalhear2.wix.com/metalheart-webradio
maiden
Toujours un Train d'Avance
Toujours un Train d'Avance
maiden

Nombre de messages : 7608
Age : 45
Date d'inscription : 16/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeDim 8 Oct - 12:33

C'est vrai que DP musicalement c'est franchement chiant. PFFF j'étais à la moitié du clip et s'était vraiment l'enfer, que c'est long....
Revenir en haut Aller en bas
gorgar63
Metal Warrior
Metal Warrior
gorgar63

Nombre de messages : 2592
Age : 45
Localisation : Far West Auvergnat
Date d'inscription : 02/06/2011

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeDim 8 Oct - 16:45

Metalpapy a écrit:
oui, bon nombre de pochettes sont représentées. Au moins une quinzaine. Faut que je regarde à nouveau

Je pense que tous les albums sont représentés, néanmoins je n'arrive pas à voir ce qui rappelle l'éponyme de 1969?!

Sinon j'adore le clip. Top
Revenir en haut Aller en bas
Helld (-|-) ween
Keeper of Helloween
Keeper of Helloween
Helld (-|-) ween

Nombre de messages : 53311
Age : 50
Localisation : Pumpkins Garden
Date d'inscription : 03/10/2007

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeDim 8 Oct - 19:22

Avant 69
Shades Of Deep Purple est de 68

_________________
DEEP PURPLE - Page 12 Petite11DEEP PURPLE - Page 12 Bannia13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/dbzik
lynott
Metal Warrior
Metal Warrior
lynott

Nombre de messages : 2533
Age : 49
Localisation : Parti vivre au Québec
Date d'inscription : 25/08/2010

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeLun 9 Oct - 1:12

J'adore le clip, et je n'ai pas peur de le dire, j'adore la chanson aussi. L'une de mes préférées du dernier album. Elle me rappelle " Sometimes I Feel Like Screaming" sur l'album "Purpendicular". L'intensité en moins, c'est plus progressif, mais j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
gorgar63
Metal Warrior
Metal Warrior
gorgar63

Nombre de messages : 2592
Age : 45
Localisation : Far West Auvergnat
Date d'inscription : 02/06/2011

DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitimeLun 9 Oct - 9:33

Helld (-|-) ween a écrit:
Avant 69
Shades Of Deep Purple est de 68

Shades est le 1er Deep Purple (et je vois l'allusion dès le début du clip), ensuite vient "the book of Talyesin" (et on peut voir ce livre sur une caisse pendant le clip) mais pour l'éponyme et donc 3ème album du pourpre profond je n'arrive pas à voir l'allusion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




DEEP PURPLE - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: DEEP PURPLE   DEEP PURPLE - Page 12 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
DEEP PURPLE
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Tommy Bolin - Sujet général
» Rory chez les Stones? Rory dans Deep Purple? dans Cream?
» Pictures of home
» Jon Lord l'avant Deep Purple
» Deep Purple, les dieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MetalPapy - The Village :: L'Univers de l'Acier :: Des Nouvelles des Dieux-
Sauter vers: